Qu’est ce que l’Ephéméride en astrologie ?

Publié le : 21 octobre 20214 mins de lecture

Depuis la naissance de l’astronomie, la modélisation du mouvement des corps célestes dans le système solaire est un défi. La première est la question de l’extrapolation empirique des observations faites, ainsi la première table est dérivée d’une analyse purement cinématique du mouvement observé. La précision de ces premières tables est évidemment médiocre, et ne s’améliore que lorsque la précision de l’observation augmente.

Qu’est-ce qu’une éphéméride ?

Dans le langage courant, éphéméride signifie ce qui se passe chaque jour ; l’éphéméride du jour est une liste des événements importants de ce jour. Par extension, l’éphéméride astronomique désigne les positions des corps célestes en mouvement (les corps célestes du système solaire) et le tableau des positions quotidiennes des phénomènes astronomiques (comme les éclipses solaires) qui se produisent dans la journée. L’éphéméride de position est donc avant tout une représentation du mouvement. L’éphéméride sous forme de table numérique telle que vous la connaissez est la forme la plus courante et la plus ancienne, mais ce n’est pas la seule forme possible, et de nos jours ce n’est pas la meilleure forme telle qu’elle est. Il existe maintenant de nombreuses autres formes efficaces.

Avant d’aborder les différents types de représentations utilisées pour les éphémérides, voyons comment on décrit le mouvement. Nous verrons plus tard que l’éphéméride elle-même dépend largement de la nature du mouvement qu’elle veut représenter.

Modèle théorique du mouvement !

Depuis la naissance de l’astronomie, la représentation du mouvement des corps célestes dans le système solaire est un défi. Tout d’abord, il s’agit de déductions empiriques sur les observations, la première table est donc issue d’une étude exclusivement cinématique du mouvement observé. La spécification de ces premières tables est naturellement médiocre, et ne s’améliore que lorsque la précision de l’observation augmente.

Viennent ensuite les prédictions basées sur la théorie de la gravité, dont les paramètres sont dérivés des observations. A partir de Newton, les lois de la dynamique sont connues, il est donc important d’identifier et de considérer tous les effets gravimétriques qui peuvent agir sur les objets. Les recherches théoriques de Lagrange sur les problèmes planétaires ont conduit à spécifier l’évolution à long terme de l’orbite par un système différentiel linéaire couplant excentricité et inclinaison.

L’histoire des éphémérides !

Les premières éphémérides étaient réellement destinées à permettre aux astronomes d’améliorer leur compréhension du système solaire et de la Terre. Alors que la connaissance du temps émergeait, le premier volume fut publié à Paris vers 1679. Ce premier volume se limitait à annoncer les principaux phénomènes aux astronomes et à fournir les calculs nécessaires pour réduire leurs observations quotidiennes. On y découvrait le lever et le coucher du soleil, de la lune et des cinq planètes les plus connues (Mercure, Jupiter, Mars, Vénus et Saturne), leurs passages sur le méridien de Paris, ainsi que leur longitude, latitude et déclinaison. Au XVIIIe siècle, Lalande réalise ensuite des tables du soleil et des planètes, qui serviront de base aux éphémérides publiées dans la Conscience du temps avant 1808. Dès 1767, l’almanach nautique et l’éphéméride astronomique apparaissent à Londres. La même nature vise également à promouvoir les améliorations en matière d’astronomie, de géographie et de navigation.

Plan du site